Abécédaire de A à E

Métiers de la sécurité

Abécédaire du policier de K à O

Nous continuons à en apprendre davantage sur le métier de policier grâce à cet abécédaire. Retrouvez les lettres K à O. Bonne lecture !

K comme képi

Le képi est le couvre-chef traditionnel que portaient les policiers et les soldats de l’armée de terre. Il était généralement porté par les hommes alors que les femmes arboraient, quant à elles, un calot ou un tricorne (pour les femmes militaires). Depuis 1984, le képi n’est plus porté que par l’Armée et ce uniquement lors des cérémonies. Pour les policiers, le képi a laissé place à une casquette plate qui étaient déjà utilisée par les CRS auparavant. Malgré tout, ce couvre-chef reste encore aujourd’hui un symbole des forces de polices.

L comme liste d’aptitudes

Pour devenir policier, il faut donc passer un concours. Une fois que le jury a délibéré sur l’admission des candidats, les lauréats sont inscrits sur une liste d’aptitudes.

  • Pour la Fonction publique territoriale, c’est le CNFPT ou le Centre de Gestion qui l’établissent par ordre alphabétique. Attention, être présent sur cette liste ne signifie pas que vous êtes recrutés… mais que vous pouvez postuler dans toute la France.
  • Pour la Fonction publique d’État, les lauréats sont inscrits sur la liste d’aptitudes en fonction de leur note finale. À l’inverse de la Fonction publique territoriale, si vous êtes sur cette liste, cela signifie que vous allez être nommé à un poste.

M comme municipale (police)

En France, nous possédons trois types de forces : l’armée, la police nationale et la police municipale. Cette dernière dépend, comme les autres, du ministère de l’Intérieur mais elle est gérée par les maires. Ils sont les responsables de leur police municipale et ce sont eux qui recrutent les agents territoriaux qui deviendront les policiers municipaux. Contrairement à la police nationale, les missions de la police municipale sont plutôt celles d’une police de proximité. Elles se résument principalement à veiller à la sécurité et au bien-être des habitants de la commune pour laquelle ils travaillent.

N comme nationale (police)

Dirigée par le ministère de l’Intérieur, la police nationale a pour mission de maintenir l’ordre et de veiller à la sécurité et au respect des lois. Les policiers sont dans ce cas des fonctionnaires de l’État. Actuellement, ce sont près de 140 000 personnes qui travaillent au sein de la police nationale. Mais toutes ne sont pas sur le terrain. Il faut également prendre en compte toutes les personnes qui occupent des postes administratifs, techniques ou scientifiques. L’organisation de la police nationale est découpée en 9 services qui ont chacun des missions différentes et qui veillent, à leur manière, à la sécurité de la France et des Français.

O comme oral du concours

Le concours de Gardien-Brigadier, pour devenir policier municipal, comporte une épreuve orale d’admission. Cet entretien dure 20 minutes et compte coefficient 3 pour votre note finale. Cet oral a deux objectifs : Le premier est d’évaluer votre personnalité et votre motivation à obtenir ce poste. Le second est de tester vos connaissances sur les institutions et les administrations françaises, ainsi que les collectivités locales. Il est indispensable de prouver aux jurés que vous maîtrisez ce sujet, vu que vous postulez pour devenir un représentant de la loi.