ASVP

Fonction Publique d'Etat

Se préparer au concours de sous-officier de gendarmerie

Pour intégrer la gendarmerie et accéder à toutes les spécialisations possibles, la voie la plus simple est de passer le concours de sous-officier de gendarmerie. Ensuite, après avoir réussi votre examen, vous suivrez une formation sur 12 mois et devrez vous engager à servir l’État pendant une durée de 6 ans, au minimum. Mais quelles sont les épreuves du concours et qui peut s’y présenter ? Voyons cela tout de suite.

  • Les épreuves du concours de sous-officier de gendarmerie

Comme pour la plupart des concours de la fonction publique, vous retrouverez deux épreuves : l’épreuve d’admissibilité et l’épreuve d’admission.

 

L’épreuve d’admissibilité

Cette épreuve ne contient qu’un seul exercice. Mais la note obtenue compte au coefficient 7 dans votre note finale, il est donc indispensable de bien vous y préparer. Il s’agit d’une épreuve de composition de culture générale. Vous aurez trois heures pour rédiger un devoir sur un sujet d’ordre général, sans documentation à l’appui. L’objectif de cet exercice est d’évaluer votre culture générale, vos capacités d’expression et de compréhension. Aussi, il va permettre à votre évaluateur de juger votre capacité à argumenter et votre maîtrise de la langue française.

L’épreuve d’admission

Cette fois, l’épreuve se déroule en plusieurs exercices. Elle commence par une évaluation de vos aptitudes professionnelles. Vous n’êtes pas noté pour cet exercice, le but étant simplement d’évaluer votre potentiel intellectuel, votre capacité à raisonner et à vous adapter à une situation.

La seconde étape est la participation à deux inventaires de personnalité suivi d’un entretien avec un ou plusieurs psychologues. Cette fois aussi, aucune note ne vous sera donnée. L’objectif est de vérifier que vous possédez toutes les capacités mentales indispensables à l’exercice de ce métier.

Ensuite, vous participerez à un entretien oral avec le jury (coefficient 7). Il durera 30 minutes en tout : 10 minutes de préparation pour vous et 20 minutes d’entretien. Vous converserez sur un sujet d’ordre général qui sera certainement en lien avec les questions d’actualités. L’objectif de cette épreuve est d’évaluer votre motivation, vos capacités d’expression, votre culture générale et vos capacités de raisonnement.

Enfin, vous terminerez ce concours de sous-officier de gendarmerie par une épreuve physique (coefficient 3). Il s’agit d’un parcours d’obstacles destiné à vous évaluer sur les épreuves physiques que vous pourriez rencontrer lors d’interventions.

  • Les prérequis pour s’inscrire au concours de sous-officier de gendarmerie

Pour passer le concours de sous-officier de gendarmerie, il est évident qu’il faut avant tout être apte physiquement. Vous devez également être de nationalité française ou ressortissant d’un pays membre de l’Union Européenne. Vous devez jouir de vos droits civiques et être en règle vis-à-vis du code du service national. Il est aussi impératif que votre casier judiciaire ne comporte aucune mention incompatible avec l’exercice des fonctions de gendarme. L’âge est également un critère important pour ce concours. Il faut que vous ayez entre 18 et 35 ans pour vous y inscrire. D’ailleurs, sachez que vous ne pouvez pas vous y présenter plus de trois fois. Enfin, vous devez justifier d’un diplôme de niveau baccalauréat (ou au minimum un diplôme de niveau IV).

Vous l’aurez certainement remarqué, ce concours n’est pas simple. Il est du même niveau que les concours de catégorie B. Afin de le réussir, vous devez donc obligatoirement vous y préparer.